Vivre le bien-être chez vous nécessite de prendre des précautions pratiques. En dehors du chauffage et de la climatisation, il y a, bien évidemment, la ventilation. En effet, la circulation du courant d’air permet d’évacuer les éventuelles mauvaises odeurs causées par l’humidité et l’air vicié. Et l’une des pièces qui dégagent des odeurs désagréables est la salle de bain. Dans ce cas, vous avez besoin surtout d’un excellent ventilateur afin de régler rapidement et si possible dans la douceur ce problème. Pour réussir à obtenir une parfaite ventilation de votre salle de bain, il faut recourir aux conseils d’un guide comme celui-ci.

La définition de vos réels besoins en matière de ventilation de salle de bain

Avant de faire la sélection de ce produit, il est fondamental de bien connaître vos attentes. Ce qui suppose donc de vous poser les vraies questions. En réalité, vous devez avoir une idée exacte de la superficie de votre salle de bain. Cela vous évite de sélectionner un appareil non approprié à ce local.

Par ailleurs, le nombre d’installations de douches et de baignoires compte dans ce choix. En fait, plus ce nombre est important, plus il vous faut un système de ventilation plus performant. De plus, tout ventilateur de salle de bain est relié à un conduit d’évacuation. La longueur de ce conduit a un impact considérable sur le bon rendement du ventilateur.

D’autre part, vous avez dans le commerce le ventilateur luminaire ou le ventilateur sans éclairage. À vous de savoir ce que vous voulez. Enfin, vos besoins en matière d’installation du boîtier doivent être bien précis. Autrement dit, c’est à vous de décider si ce coffret sera installé dans les combles de votre maison. Ou bien, vous pouvez choisir de l’installer dans le plafond de l’étage.

Maintenant, découvrez les divers ventilateurs de salle de bain qu’il y a sur le marché au Québec.

Les différents modèles et types de ventilateurs

Vous savez que ces appareils font office d’extracteurs d’air. C’est dire que leur rôle est d’évacuer l’air vicié et humide de votre cabinet de toilette vers l’extérieur. Cette évacuation s’opère sans aucun apport d’air frais qui est à l’intérieur. Encore faut-il attirer votre attention sur un point : l’efficacité de ces équipements est en rapport avec la superficie de la pièce.

De surcroît, vous n’ignorez pas que le Code du bâtiment canadien exige que toutes les salles de bain soient équipées d’un système de ventilation approprié. Pour cela, avant de faire votre choix, voici quelques principaux modèles de ventilateurs que vous allez rencontrer.

  • Le ventilateur de plafond : il s’agit de l’exemplaire le plus répandu et le plus aisé à installer. Sa performance contre l’humidité et la chaleur est incontestable. Ce modèle peut comporter un luminaire capable de produire de la chaleur.
  • Le ventilateur en ligne : étant donné que le boîtier de ce genre d’appareil est installé dans les combles, il ne fait pas du bruit. Il est même possible de connecter une grille au bloc-moteur et peu de gens l’utilisent.

Pour le reste, quel que soit le modèle que vous allez préférer, les ventilateurs de ce local de votre maison sont dotés d’une hélice ou d’une turbine. Dans le premier cas, c’est-à-dire dans le cas de ventilateur hélicoïde, l’air se déplace à la manière des hélices d’un avion. Ensuite, pour ce qui est du ventilateur centrifuge ou à turbine, vous avez une roue de hamster qui comporte des lames droites. Il est question là d’un aérateur très efficace et même plus muet que le précédent. Avec ce produit, l’air pollué est aspiré et rejeté par le conduit d’évacuation. Ce qui n’est pas le cas pour le modèle hélicoïde.

Les caractéristiques importantes à prendre en compte

Il est fondamental de prendre en considération la capacité du ventilateur. En d’autres mots, pour obtenir un fonctionnement efficient, vous devez déterminer la puissance nécessaire. À propos, cela se calcule en fonction d’une quantité donnée d’air expulsé par rapport à une superficie à ventiler.

En outre, les conduits de ventilation sont un facteur non négligeable. Ces gaines peuvent être flexibles ou rigides. Au surplus, si le conduit est de taille courte, l’air circule plus facilement et la puissance du ventilateur doit être considérable. N’oubliez pas de tenir compte également du niveau sonore de l’appareil.

L’activation et le fonctionnement du ventilateur

Pour activer votre aérateur, vous avez plusieurs options : interrupteur standard, minuterie, détecteur de mouvement ou détecteur d’humidité.

D’abord, l’interrupteur du ventilateur et de la lampe principale de cette pièce est ensemble. Donc, mettre en marche l’un revient à faire fonctionner l’autre. Il ne s’agit pas d’avoir deux interrupteurs. Après quoi, vous trouverez la minuterie murale qui permet d’actionner l’aérateur et de prévoir un temps de travail. Enfin, vous allez découvrir les détecteurs qui s’activent dès qu’il y a mouvement humain ou présence d’humidité dans ce compartiment de votre maison.

Le boîtier, l’éclairage et la grille de protection

Puisque le ventilateur est, d’habitude, fixé, soit dans le plafond, soit dans les combles, il est important de toujours vérifier et de bien choisir l’endroit où sera placé le boîtier. Cela vous évite de faire des travaux inutiles.

Du reste, si tant est que vous cherchiez un système de ventilation pratique, optez pour un ventilateur avec luminaire. Il y a aussi des ventilateurs avec lampe chauffante ; il est d’ailleurs très apprécié. Vous tomberez aussi sur des veilleuses à faible voltage.

Faite en plastique, la grille de protection est fixée au boîtier et est retirée facilement quand on veut faire l’entretien ou l’installation du dispositif.

L’installation proprement dite

Un certain nombre de précautions doit être pris quand vous êtes sur le point d’installer votre aérateur dans la salle de bain. En réalité, il est essentiel de bien stabiliser le boîtier contre une ferme du comble. Par exemple, pour réussir l’installation typique, vous devez placer l’appareil de ventilation au plafond, au centre de la pièce. Une protection du circuit électrique est faite par un disjoncteur différentiel.

Parfois, on retrouve le ventilateur-aérateur installé au mur. Toutefois, une telle installation ne donne pas la performance escomptée, car on note une montée de l’humidité vers le plafond. Pensez, de plus, à installer un soufflet si l’espace de la toilette est fermé.

Qui plus est, il faut cacher les conduits dans le plafond et bien les isoler. Et si vous avez un projet de rénovation de la salle de bain, insistez sur une bonne planification.

En fin de compte, faites appel à un expert capable de bien vous installer un échangeur d’air.