Échangeur d’air

Installation, réparation et entretien des échangeurs d’air

Les maisons à Montréal ont l’avantage de disposer d’une bonne étanchéité. Celle-ci leur permet de conserver la chaleur pendant la saison hivernale, mais aussi de conserver les courants d’air frais pendant l’été. Pour autant, le système n’est pas parfait. En effet, il peut arriver que l’air de mauvaise qualité soit confiné dans la demeure. Il faut alors s’en débarrasser afin de pouvoir respirer un air bien plus frais. C’est dans cette optique que les échangeurs d’airs sont utilisés. Les échangeurs d’air : qu’est-ce que c’est ? À quoi servent-ils ? Comment se passe le procédé d’installation ? Qu’en est-il de l’entretien et de la réparation ?  

Le rôle des échangeurs d’air

Les échangeurs d’air jouent un rôle capital dans les logements. Lorsque l’air n’est pas évacué comme il le faut, il reste bloqué dans certaines pièces. Il contient alors différentes mauvaises odeurs (par exemple : les odeurs de fumée, de renfermé, de cuisson) qui peuvent s’imprégner dans les vêtements. Dans le cas des salles de bains, l’air humide doit être évacué, car à long terme, de la moisissure peut naître sur les murs. Il est donc important que l’air soit évacué pleinement afin d’éviter ces petits désagréments. C’est là que les échangeurs d’air interviennent. Les échangeurs d’air sont un dispositif conçu pour effectuer une ventilation à l’intérieur de la maison. Le but est de se débarrasser de l’air vicié et d’ainsi améliorer la circulation de l’air frais.

Un entretien efficace des échangeurs d’air passe par un nettoyage rigoureux du noyau, des filtres et des ventilateurs. Par contre, cette tâche est à confier à des professionnels (surtout en ce qui concerne le nettoyage des ventilateurs et du noyau). Et ce, même si le processus d’entretien est imprimé sur le noyau du dispositif.

Pourquoi faut-il entretenir les échangeurs d’air ?

Peu importe la pièce où ils sont installés, il est primordial de procéder à un entretien régulier des échangeurs d’air. Cet entretien doit se faire au moins quatre fois dans l’année. Lorsque cet entretien n’est pas effectué comme il faut, des conséquences néfastes sont à prévoir. Par exemple : le filtre peut être obstrué au point où l’air a du mal à passer.   Autre exemple : le filtre d’évacuation peut être bouché par de grosses particules de poussière.

Dans ce cas, les échangeurs d’air deviennent carrément inutiles puisqu’ils n’arriveront plus à accomplir leur mission. 

Ce qu’il faut savoir sur l’installation des échangeurs d’air

Avant d’opter pour une installation d’échangeur d’air, il faut prendre en compte plusieurs points. Premièrement : le taux d’humidité à l’intérieur de la bâtisse. L’installation d’un échangeur d’air est propice uniquement si ce taux d’humidité dépasse l’intervalle un pourcentage d’humidité relative. Dans le cas contraire, il est même préférable de s’en passer afin d’éviter de créer une atmosphère de sécheresse qui est susceptible de nuire à votre santé. Le second point concerne le modèle d’échangeur d’air. Le choix se fera entre l’échangeur d’air à économie d’énergie et l’échangeur d’air avec récupération de chaleur. Le second modèle dispose de l’avantage d’être parfaitement opérationnel lorsque le climat est très froid. En plus, il est bien plus résistant sur la durée. Ensuite vient le choix de l’endroit où sera installé l’échangeur d’air. Il est plus indiqué de choisir un endroit et une pièce faciles d’accès (afin que l’entretien soit aisé à effectuer). Il faut, par ailleurs, éviter de l’installer à proximité de pièces telles que les chambres à coucher ou le garage.

Le point suivant concerne les tuyaux et les grilles d’aération du dispositif. Les tuyaux doivent disposer d’une parfaite isolation. Quant aux grilles d’aération, il faut qu’elles soient suffisamment grandes afin que l’évacuation se fasse mieux. Par contre, elles ne doivent pas être installées à proximité des sorties des pièces. Et enfin, il y a le point sur les conduits et l’eau de condensation. En ce qui concerne les conduits, le mieux est de se tourner vers les modèles rigides. L’eau de condensation doit absolument être envoyée dans un avaloir. Une fois que toutes ces conditions sont réunies, l’installation peut être effectuée. Le mieux est de confier cette tâche à des professionnels qui sauront vous guider tout au long des différentes étapes.

Nous sommes disponibles pour plus d’informations sur le processus d’installation ainsi que sur le devis.

Quand l’option de la réparation est-elle plus judicieuse ?

Il peut arriver, à cause de plusieurs dysfonctionnements, que les échangeurs d’air aient à être remplacés ou juste réparés. La réparation n’est avantageuse que dans certaines conditions. Première condition : la garantie obtenue à l’achat est encore valide. Deuxième condition : l’âge du dispositif n’a pas encore atteint les 10 ans. Et enfin, dernière condition : les frais de réparation s’évaluent à un pourcentage inférieur à 30 % des frais du remplacement intégral du dispositif . Contactez l’un de nos experts pour une estimation gratuite !

Pour parler à l'un de nos experts

Contactez
Nous